Comment éviter les déperditions de chaleur ?

Trop de logements sont encore soumis à des déperditions thermiques, par manque d’isolation. Ce gaspillage de chaleur se traduit par une consommation accrue de chauffage et par une sensation d’inconfort intérieur. Quelles sont les causes des déperditions de chaleur ? Quels systèmes d’isolation installer pour y remédier ? Voici les réponses !

Pourquoi y a-t-il des déperditions de chaleur ?

Les déperditions de chaleur dans un logement peuvent être la conséquence de divers problèmes d’isolation. Il peut s’agir d’un manque d’isolation ou de l’utilisation de matériaux de mauvaise qualité au faible pouvoir isolant. Ces fuites thermiques peuvent apparaître à différents niveaux : celui des parois vitrées donnant sur l’extérieur, des parois opaques, des ponts thermiques ou de la circulation de l’air. Examinons chacune de ces causes d’inconfort intérieur.

Volet roulant motorisé

Les parois vitrées extérieures

Une fenêtre en alu isolante est la première des solutions à envisager. Un vitrage au verre trempé empêche la chaleur de sortir et le froid d’entrer. Prenez en considération le coefficient de transmission thermique de la vitre pour en jauger la capacité d’isolation. Cette dernière sera inversement proportionnelle au niveau du coefficient.

Les parois opaques

La fenêtre ou la baie vitrée à galandage ne sont pas les seules parois à optimiser. Il en est de même des parois opaques en contact plus ou moins direct avec l’extérieur. Il s’agit :

  • de la toiture
  • des surfaces murales
  • des planchers
  • des sols
  • des plafonds

Pour optimiser l’isolation de chacune de ces surfaces, il convient de sélectionner les matériaux performants et adéquats. Les équipements les plus utilisés sont les laines minérales, telles que la laine de chanvre, de roche ou de verre. La mousse phénolique, le polystyrène extrudé ou le polystyrène expansé sont alternativement choisis pour l’isolation des planchers et des combles.

porte-fenetre-lexpertfenetre

Les ponts thermiques

Les ponts thermiques se situent à la jonction de divers éléments d’une habitation : entre deux étages, entre un mur et une fenêtre, entre un mur et la toiture, etc. Il s’agit autant de points de déperdition de chaleur qu’il est nécessaire de traiter. La meilleure façon de le faire est d’opter pour l’isolation par l’extérieur en complément de l’isolation intérieure des parois.

La ventilation

Certains pensent à tort que calfeutrer les aérations permet de réduire les déperditions de chaleur dans un logement. Il s’agit au contraire d’un mauvais réflexe qui a des répercussions sur le taux d’humidité intérieure et sur la santé des occupants. Bannissez les grilles d’aération inefficaces en termes d’isolation et optez pour l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée. La VMC permet de renouveler l’air ambiant en permanence, tout en éliminant les particules polluantes néfastes pour l’organisme.

Les déperditions de chaleur sont une source d’inconfort et d’un surcroît de dépenses énergétiques. Remédiez à cela en procédant à l’isolation de votre logement. Faites installer des vitrages isolants. Traitez les ponts thermiques, calfeutrez les parois opaques en contact avec l’extérieur et installez une VMC !