Rénovation de la porte d’entrée


Votre porte d’entrée fait grise mine et vous aimeriez en changer mais sans trop augmenter votre impact sur l’environnement ? Pas de panique, Rénover Ecologique vous donne les clefs pour une rénovation à faible impact et de grande qualité.

Choisir une porte en bois

bois-nature

Tout d’abord, faites le choix d’une porte d’entrée en bois. Vous le savez, le bois est une ressource naturelle et facilement recyclable : son cycle de vie est ainsi moins nocif que de nombreux autres matériaux.

L’Analyse du Cycle de Vie (AVC) d’un produit quantifie ses impacts sur l’environnement durant toute sa vie : production, transport, mise en œuvre, entretien, fin de vie. Les impacts sont généralement calculés pour une période de 30 ans.

Or, le bois ne nécessite qu’une faible énergie de production et de transport, et se recycle en fin de vie : son impact est donc moindre. Pour augmenter la qualité de votre bois et vous assurer d’un impact sur l’environnement encore plus faible, choisissez des portes en bois certifiées PEFC.

La marque PEFC garantie que la porte est constituée d’au moins 70% de bois issu de forêts dont la gestion répond aux recommandations de PEFC, une initiative pionnière et transparente de la filière bois et papier depuis 1999.

Choisir une porte Ud 1,7 ou moins

porte

Pourquoi choisir une porte d’entrée Ud 1,7 ou moins et, qu’est-ce que c’est que l’indice Ud d’une porte ?

L’indice Ud d’une porte représente son coefficient d’isolation thermique, mesuré en W/(m².K). Ainsi, un indice Ud 1,7 est égal à un coefficient de 1,7 W/(m².K). Ce coefficient représente les capacités d’isolation de votre futur dispositif, plus il est faible, meilleure est l’isolation de la porte. Attention à ne pas confondre avec l’indice « Up », qui n’est pas fiable.

Grâce à une bonne isolation, vous faites ainsi des économies d’énergies par rapport à une porte classique, surtout si vous vivez dans une région froide, dont l’indice Ud conseillé est de 1,3. En effet, la consommation d’énergie pour les chauffages est 10 fois plus élevée dans le Nord que dans le Sud à cause d’une grande déperdition de chaleur.

Surtout, si vous changez pour une porte d’entrée dont l’indice Ud est inférieur ou égal à 1,7, vos travaux sont éligibles au CITE (Crédit d’Impôts pour la Transition Energétique). Le CITE permet de bénéficier d’un taux unique de réduction d’impôt de 30%, sans conditions de ressources. Il faudra seulement faire appel à un poseur certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Concernant les conditions du CITE, le montant total des travaux est fixé à 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple, sur une période de 5 ans.

Voilà, vous savez maintenant comment rénover votre porte d’entrée sans augmenter votre impact sur l’environnement tout en faisant baisser votre consommation énergétique et le prix des travaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *