Principe de la pompe à chaleur


Une pompe à chaleur (PAC) est un système permettant de prélever la chaleur du sol ou d’une nappe (PAC géothermique), ou de l’air (PAC aérothermique), pour la restituer dans l’habitat. fonctionnement d'une pompe à chaleur

Pour les systèmes géothermiques, le transfert de chaleur se fait par l’intermédiaire d’un circuit fermé dans lequel circule un fluide frigorigène dont la vaporisation puis la condensation transmettra la chaleur au circuit de chauffage de la maison (plancher chauffant ou radiateurs à basse température).

Pour les systèmes aérothermiques, le transfert de chaleur dans la maison se fait soit par circulation directe de l’air dans chaque pièce, soit par un circuit de chauffage identique à celui des systèmes géothermiques.

Performance :

 

On dit que pour 1 kWh d’électricité consommé, les PAC restituent pour la plupart 2 à 4 kWh de chaleur.

Le rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie électrique consommée (par le compresseur) est le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur. Par exemple, si une PAC consomme 1 kWh d’électricité et restitue 3 kWh de chaleur, on dit que son COP (coefficient de performance) est de 3. L’ADEME conseille, pour une installation de pompe à chaleur, un COP supérieur à 3,3.
Le COP est mesuré par le fabricant ; il est valable pour une température d’essai donnée. Il traduit la performance énergétique d’une pompe à chaleur en mode chauffage

L’appellation EER (coefficient d’efficacité frigorifique) traduit l’efficacité d’un système thermodynamique quand il produit du froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *