Construction de maison écologiques : les normes environnementales pour les nuls


De plus en plus de Français sont attirés par la construction d’une maison écologique. Cependant, de nombreuses normes cohabitent, et il peut s’avérer difficile de s’y retrouver pour les novices ! Une maison peut être écologique à trois niveaux : celui de la conception et conceptualisation, de sa construction et de son fonctionnement. Faisons le point sur les différentes normes en vigueur.

Le RT 2012

La RT 2012 est la règlementation thermique en vigueur depuis le 1er janvier 2013. Elles concerne les maisons neuves individuelles, dont la construction doit répondre à un certain nombre de règles concernant son orientation, son exposition, l’utilisation des énergies renouvelables, les surfaces vitrées, et son isolation. Sa consommation d’énergie primaire (avant transformation et transport) doit, en moyenne, être inférieure à 50 kWhep/m2/an.

Un des principes de la RT 2012 est de prendre en compte l’environnement de la maison et de l’exploiter un maximum pour consommer un minimum (par exemple, il s’agit d’installer une baie vitrée plein sud pour bénéficier des rayons du soleil). Pour ce faire, les constructeurs doivent se détacher des constructions standardisées.

Le label BBC

« BBC » signifie « bâtiment basse consommation ». Le niveau de consommation énergétique d’une maison BBC doit être inférieur à 50 kWh/m2/an en moyenne. Ce seuil est modulé selon l’altitude et la proximité de la mer. Décerné par le collectif Effinergie, il prend en compte les consommations finales de chauffage, de production d’eaux chaudes sanitaires, d’éclairage et de climatisation, mais pas les autres usages de l’électricité comme les appareils d’électroménager ou audiovisuels, qui représentent, à eux seuls, plus de 50 kWhep/m².an de consommation complémentaire.

Le label BBC Rénovation

Pour les maisons rénovées, le label BBC Rénovation impose une une consommation d’énergie entre 64 et 120 kwh/m2/an.

Les maisons BEPOS

Les maisons à énergie positive ou BEOS (Bâtiment à Energie POSitive) vont encore plus loin : elles produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment ! Le but ? Assurer son indépendance énergétique. Les maisons à énergie positives vont devenir la norme pour les constructions neuves à partir de 2020.

Les maisons Passivhaus ou BEPAS

Une maison passive (Passivhaus) ou BEPAS (Bâtiment à Energie PASsive) est une maison quasi autonome en termes de consommation d’énergie. Pour ses besoins en chauffage, elle se contente des apports solaires (conception bioclimatique), métaboliques (habitants, machines) et d’une excellente isolation. La norme allemande « Positivhaus » implique un besoin de chauffage inférieur à 15 kwh/m2/an d’énergie finale. C’est pourquoi ces habitations utilisent un système de chauffage juste quelques jours par an.

A titre informatif, les maisons construites dans les années 1960 et 1970 consomment en moyenne 320 kwh/m2/an contre 50 kWh/m2/an pour les maisons BBC et 15 kWh/m2/an pour les maisons passives…. C’est dire le chemin parcouru !

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *